Questions Transcription Remarques

Transcription:

Le Tour de France a plus de cent ans, et il n'a
pas cessé d'évoluer au cours des années. Cette
vidéo nous raconte l'histoire du premier tour de
France en 1903.



A quoi ressemblait la première édition du tour de
France ?
Le tour de France à plus de 100 ans, et croyez-
moi, la grande boucle à bien évolué depuis ses
débuts ! Voici à quoi pouvait ressembler le tout
premier tour de France.
En janvier 1903, Henri Desgrange, rédacteur en
chef du journal, « L’auto » qui comme son nom ne
l’indique pas est un journal sportif spécialisé,
entre autres, dans le cyclisme, annonce la
création de « la plus grande épreuve cycliste
jamais organisée » qui se déroulera du 1er Juin au
5 Juillet.
Malheureusement les conditions sont trop dures et
les primes trop faibles, à la veille du départ,
seuls 15 participants sont inscrits. Comme c’est
peu pour « la plus grande épreuve cycliste jamais
organisée », Henri Desgrange, décide de retarder
le départ et surtout d’augmenter substantiellement
les gains des vainqueurs. Finalement 60 coureurs
prennent le départ de la course, le 1er Juillet, à
Montgeron dans la banlieue sud de Paris devant le
désormais mythique café « Le réveil matin ». Le
départ s’effectue en banlieue et non pas à Paris
car le préfet de police de la Seine, Louis Lépine
avait interdit les courses dans la capitale.
Si la boucle est moins longue qu’aujourd’hui et ne
comporte aucune étape de montagne, les conditions
de ce premier tour de France étaient bien plus
difficiles qu’aujourd’hui ! En effet, les
concurrents doivent parcourir une boucle de 2 428
km, en seulement 6 étapes reliant les plus grandes
villes de France : Paris, Lyon, Marseille,
Toulouse, Bordeaux et Nantes Le français Maurice
Garin couvre la distance de Paris à Lyon, soit
plus de 467 km, en seulement 17 heures, 45 minutes
et 44 secondes ! Les étapes étaient si longues et
si difficiles que les coureurs avaient parfois 3
jours pour se reposer avant de repartir. Et sur
les 60 coureurs au départ, seuls 21 franchiront la
ligne d’arrivée à Paris !
Le 18 Juillet, Maurice Garin qui à déjà remporté
deux étapes, remporte la sixième et dernière étape
qui relie Nantes à Paris avec plus de trois heure
d’avance sur le deuxième. Le sprint final
s’effectue à ville d’Avray, en banlieue
parisienne, Maurice Garin le remporte avec
seulement une seconde d’avance sur Fernand
Augereau et le Belge Julien « Samson » Lootens.
Maurice Garin remporte finalement le tour avec 2
heures 49 minutes et 21 secondes d’avance sur le
deuxième Lucien Pothier. Aujourd’hui il détient
toujours le record plus grand écart entre le
premier et le deuxième du tour. Le dernier, Arsène
Millocheau aura près de 65 heures d’écart avec le
premier. Après l’arrivée les coureurs se rendent
ensuite au parc de Princes pour un tour d’honneur
et la remise des prix.
Si la course est organisé par le journal « L’auto
», le journaliste envoyé pour couvrir l’évènement,
Géo Léfèvre, qui à l’origine de l’idée du tour, se
contente de couvrir les départs et les arrivées
des coureurs, voyageant en train entre les villes-
étapes. Il ratera même l’arrivée de Maurice Garin,
le vainqueur de la première étape, à Lyon. Cela
n’empêche pas « L’auto » d’augmenter ses tirages
de 40 000 exemplaires.
Le tour de France est d’ailleurs un grand succès
populaire, on estime qu’environs 100 000
spectateurs ont assisté à l’arrivée des étapes en
province et environ 20 000 spectateur pour
l’arrivée à Paris.
Fort de son succès, le tour de France sera
reconduit l’année suivante et remporté une
nouvelle fois pas Maurice Garin. Dès la troisième
édition du tour, Henri Desgranges raccourcira les
étapes afin que l’épreuve soit moins difficile.
L’histoire du tour de France est longue et riche,
si vous désirez en savoir plus n’hésitez pas à
consulter nos autres vidéos.