Questions Transcription Remarques

Transcription:

Transcription :
– Arrête de klaxonner à chaque fois, papa ! On
dirait un mongolien ! Moi aussi, je suis contente
de te voir mais on n’est pas obligé de partager
notre bonheur avec tout le monde.
– Je vais prendre deux tommes. Mais qu’est-ce
qu’elle a, madame ?
– Ça s’appelle la division du travail : elle
sourit et je parle.
– Amusant !
– Bah, une famille !
– La mycose de ta mère s’est étendue. Est-ce que
ton père, il met la crème que je lui ai prescrite
?
– Bah non.
– « J’ai le vagin en feu, des champignons partout.
» Ça te gêne pas, toi ? Je vais t’en faire une
bonne poêlée, moi, de champignons, tu vas voir !
Oh, oh, oh !
– Allez, fais un effort.
– Bah viens, on échange de famille. (5)
– Oh, arrête maman, j’ai plus quatre ans !
– Je viens d’apprendre que j’en reprends pour deux
ans à faire chanter une chorale d’escalopes
panées.
– On va s’attaquer à un monument (8), parce que
quand tout va mal, qu’il n’y a plus aucun espoir,
il reste Michel Sardou.
– On peut peut-être essayer un truc plus moderne !
– Michel Sardou est à la variété française ce que
Mozart est à la musique classique. Intemporel.
– Je veux sentir la luxure, le stupre. Ça vous est
jamais arrivé, les boutonneux ?
– Tu arrêtes un peu avec ton parigot !
– Regarde-toi ! On dirait Bella dans Twilight.
– Oh, ça va !
C’est peut-être pas la vraie de vraie, la java de
Broadway…
– Vous avez un don. Ça vous dirait d’aller
apprendre le chant à Paris ?
– C’est l’école qui est à Paris.
– Comment s’organiser ? La ferme, le marché. Faut
réfléchir à une autre solution.
– Tu sais ce que ça représente ? Putain, tu es ma
meilleure amie et tu as un don.
– J’arrête !
– Pourquoi ça ?
– Je fais ce que je veux, non ? C’est ma vie.
– Vous êtes sûre que c’est votre vie ?
– Maintenant, là, tout de suite ? Mes chers
parents, je vole.
– Ça n’excuse pas tout d’être sourds. Je vous
déteste !
Je vous aime mais je pars. Vous n’aurez plus
d’enfant ce soir.
– Tu es pas une mauvaise mère. Au contraire. Tu es
la mère dont tout le monde rêve.
Je ne m’enfuis pas, je vole. Comprenez bien, je
vole, sans fumer, sans alcool. Je vole, je vole.